Fan Club Français de Friends

 

1994-2014
Friends a 20 ans !

Fan Club Friends TV
propose chaque semaine
une nouvelle vidéo inédite !

En savoir plus...

   
 
Scripts VF saison 3

Scripts saison 3 V.F.
301 302 303 304
305 306 307 308
309 310 311 312
313 314 315 316
317 318 319 320
321 322 323 324
325
Liste épisodes

 
 
    fanfr.com > scripts > saison3vf

    Script Saison 3 Episode 23

Générique

Titre US : The One With Ross's Thing
Titre FR : Celui qui avait un truc dans le dos

Écrit par Andrew Reich et Ted Cohen
Réalisé par Shelley Jensen
Transcrit par Eric Aasen
Traduit par Laura Cynober

Fiche détaillée et photos - Titres Saison 3 - Résumé de l'épisode - Script en anglais

Script V.F.

[ Scène: Chez Chandler et Joey, Chandler et Joey s’amusent avec le canard. ]

Joey : Hé, ça serait pas génial si notre canard et notre poule avaient un bébé ? On pourrait l’appeler Canoule.

Chandler : Ou Panard !

Ross, faisant son entrée : Salut !

Chandler et Joey : Salut !

Ross : J’ai un service à vous demander.Dans la douche, pendant que...que je me lavais, j’ai senti quelque chose.

Chandler : Comme un éternuement, mais en mieux ?

Ross : Non, c’était...C’était quelque chose sur mon corps.

Joey, lançant un regard dégoûté : C’était quoi ?

Ross : Je sais pas, c’est à un endroit qui ne m’est pas...visuellement accessible. J’espérais...que vous pourriez m’aider.(Il commence à baisser son pantalon).

Chandler et Joey : Hé !

Chandler : Non !

Ross : Allez ! C’est pas la mer à boire !

Il se tourne et leur montre son truc.

Chandler : Ah ! (Il le voit). Beurk !

Ross : C’est quoi ? Un grain de beauté ?

Il se rapproche d’eux et ils se reculent d’un bond.

Joey : C’est trop fripé pour en être un.

Ross : Beuh ! C’est quoi, un bouton ?

Chandler : Non...c’est plus décoratif qu’ un bouton. Va voir un doc...

Rachel, faisant son entrée et les interrompant : Salut les mecs ! Quoi...(Elle les voit et s’arrête. Les gars sont figés).

Chandler : C’est clair : encore deux semaines d’ hiver.

Ross : Ah.

Joey : Exact.

Rachel ressort, l’air troublé.

GENERIQUE DE DEBUT.

[ Scène: Au Central Perk, Joey, Chandler et Rachel sont là. Phoebe entre avec son petit ami.]

Phoebe, à son copain : Voilà le café où je chante. (Elle désigne la scène).

Vince : Ca roule !

Phoebe : ouais. E voilà mes amis. Tout le monde, voici Vince. Vince, voici tout le monde.

Rachel : Salut !

Chandler : Salut !

Vince : Salut !

Phoebe : Vince est pompier.

Rachel : Génial ! T’as déjà sauvé des gens d’incendies ?

Vince : 98. J’ai le record de la brigade.

Chandler : Si tu veux, Joey et moi, en jouant avec des allumettes, on peut t’amener à 100 tout rond !

Vince, d’un ton très sérieux : Faut pas jouer avec le feu, fiston.

Chandler : C’est vrai, je sais.

Vince : (A Phoebe).J’y vais. Je suis de service ce soir. (Il l’embrasse). A samedi . Il s’en va).

Phoebe : Okay. (Elle le regarde partir).

Rachel : Eh ben, Pheebs, il est mignon ! Mais je croyais que tu voyais un instit de maternelle.

Phoebe : Jason ? Euh...Oui. Je le vois ce soir.

Rachel : Quoi ? Pheebs ! Deux rencards ? Ça te ressemble pas !

Phoebe : Je sais ! J’explore le terrain. Je jongle avec deux mecs, je jette ma gourme ! Tu vois, je suis la fille du coupeur de joints qui jongle dans les champs !

Joey : Et ils sont au courant ?

Phoebe : Est-ce qu’un chien bouge les lèvres en lisant ? Joey prend un air interrogateur et regarde Chandler et Rachel, qui eux aussi sont perplexes). Non, ils savent pas.

Ross, faisant son entrée : Salut les gars !

Joey : Salut !

Rachel : Salut !

Il avance et s’assoit au comptoir. Il a l’air déprimé.

Joey, se dirigeant vers lui : Alors ?

Chandler, les rejoignant : Alors, qu’a dit le docteur ?

Ross : Il a dit qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter, que c’est bénin.

Joey : Mais c’est quoi ?

Ross : ll a même pas su me le dire ! Selon lui, c’est une sorte...d’anomalie cutanée. Mais le pire, c’est que... que dans le doute...il rechigne à l’enlever.

Chandler : Tu sais ce que tu devrais faire ? Va voir mon médecin. Quand j’ai été le voir pour mon troisième téton...il l’a tranché directement. Je suppose que j’ai de la chance. Enfin, pas autant que ceux qui sont nés avec deux tétons.

Ross : Au moins, ils savaient ce que c’était ! Ça avait un nom !

Joey : Peut-être que le tien prendra ton nom ! lls pourraient l’appeler "le Ross" . Et les gens diraient : " Oh, il a un Ross" .

Ross, sarcastique : Ce serait hyper cool .

[ Coupure et retour sur Phoebe et Rachel au moment où Monica sort de la salle de bains. ]

Monica : Pete me quitte.

Tous : Quoi ?

Monica : Je viens d’écouter mes messages...Il me dit qu’à son retour d’Atlanta," ll faudra qu’on parle" .

Rachel : Et alors ?

Monica : C’est tout ! Quand on dit ça, c’est forcément qu’il y a quelque chose de grave !

Joey : Ça veut pas forcément dire qu’il va te quitter.

Monica : Tu crois ?

Joey : ll t’a peut-être juste trompée !

[ Scène: Phoebe se promène dans la rue avec Jason, son deuxième copain. ]

Jason : C’est pas comme ça que je ferai fortune...mais c’est quand même extra de savoir que tu apportes quelque chose à un môme.

Phoebe : C’est génial ! Je... (Elle aperçoit à côté d’eux une voiture en feu). Mon Dieu !

Jason : Oh la la !

Phoebe : (Le feu s’est étendu). Mon Dieu !

Jason : Vite, on devrait appeler les pompiers !

Phoebe : Non, non !

Jason : Non ?

Phoebe : C’est... c’est pas un pompier qu’il faut...c’est plutôt...plutôt un mécano ! (Elle entend le bruit des sirènes qui se rapproche.)Mon Dieu, les voilà ! Filons d’ici !

Jason : Hé, attends ! Pourquoi ?

Phoebe : Ecoute, si je voulais voir un pompier, j’en fréquenterais un ! OK ?

Elle l’entraîne loin de la voiture en feu.

[ Scène : Dans le cabinet d’un médecin, Ross laisse le Docteur Rhodes examiner son truc. ]

Ross : Vous voyez...Ce n’est que...qu’ un troisième téton...tout ce qu’il y a de plus banal . Vous pouvez l’enlever. Docteur Rhodes : Enlevez votre chemise. Voyons à quoi on a affaire. (Ross défait sa ceinture). Que faites-vous ?

Ross : Je vous montre mon troisième téton tout banal, à trancher illico.

Docteur Rhodes : C’est pas un troisième téton !

Ross : Ah bon ?

Docteur Rhodes : D’abord, vous l’avez sur le cul .

Ross : Alors, c’est quoi ?

Docteur Rhodes : Attendez une minute. (Il se dirige vers la porte, puis l’ouvre). Jansen, venez voir.

Docteur Jansen : Je suis avec Hamilton.

Docteur Rhodes : ll s’y connaît en bizarreries. Amenez-le avec vous !

[ Scène : Au Central Perk, Chandler, Monica et Joey sont là. ]

Monica, se levant : Je vais arroser les plantes de Pete. (Elle s’arrête). Mais s’il me quitte, j’irai peut-être pas les arroser.

Chandler : S’il te quitte, c’est peut-être Joey et moi qui irons les arroser. Si tu vois ce que je veux dire.

Joey : Ou alors...on ira pisser dessus.

Phoebe, faisant son entrée accompagnée de Rachel : J’en peux plus ! Tu vois, j’ai toujours peur que l’ un me surprenne avec l’autre. Ça me rend dingue !

Rachel : T’as qu’à en quitter un.

Phoebe, peu enthousiaste : Hmmm...

Joey : Hé hé hé ! Je croyais que t’explorais le terrain !

Phoebe : Ça n’a plus rien d’ une exploration. J’ai l’impression d’y bosser, sur le terrain !

Rachel : Choisis-en un, Pheebs.

Monica : Qui tu préfères ?

Phoebe : Vince est super. C’est un mec très mec...solidement charpenté... Tellement bien charpenté ! (Elle rit bêtement).

Joey : Eh ben, voilà ! Va pour Vince !

Phoebe : Mais Jason est très sensible.

Chandler : La sensibilité, c’est important. Choisis-le.

Phoebe : T’as raison.

Joey : C’est ça, va du côté des mauviettes.

Phoebe : Jason est pas une mauviette.

Joey : Pas lui ! Je parlais de Chandler.

[ Scène : Dans la salle de consultation du Docteur Rhodes, un important groupe de médecins s’est réuni et observe le truc de Ross. Ross, mécontent des proportions prises par son problème, arbore un air dégoûté. ]

Ross : Vous savez, on m’attend pour dîner.

Docteur Rhodes : Merci infiniment d’être venus si rapidement. Mesdames, messieurs, j’exerce la médecine depuis 23 ans...mais j’en reste coi !

Il soulève la couverture qui recouvrait le truc.

Tous : Oh !

Ils se penchent pour observer le truc de plus près, ce que Ross n’apprécie pas.

[ Scène : Monica est venue arroser les plantes de l’appartement de Pete. Elle fait visiter le lieu à la bande. ]

Monica : Voilà le séjour. Et regardez... Lumière ! (La lumière s’allume automatiquement, mais brille très vivement). Moins de lumière ! Vilaine lumière ! Va-t’en, lumière ! (La lumière perd en intensité). ll suffisait de trouver la formule.

Ross : Ainsi que le variateur.

Joey : Pour un mec si riche, il a une petite télé !

Monica : Non, ça c’est le vidéophone. Mais vous êtes pas censés être là. Alors ne touchez à rien.

Chandler, s’asseyant sur le sofa : lkea, quel confort !

Rachel, faisant son entrée en compagnie de Phoebe : Cet endroit est sidérant !

Phoebe : La cuisine est sympa !

Monica : Je sais.

Phoebe : Mais c’est vraiment la plus sympa ! Le frigo m’a souhaité bonne journée.

Joey : Un chéquier de millionnaire !

Monica : Repose ça. (Le vidéophone se met à sonner). Mince ! C’est Pete. Ok ! Dehors tout le monde ! Bon sang, est-ce que quelqu’un sait comment on répond à un vidéophone ? (Elle se place devant le vidéophone, qui s’allume automatiquement).

Pete : Monica ? (La bande se baisse et se cache).

Monica : Ca doit être comme ca.

Pete : Comment ca va ?

Monica : Euh...Bien. Très bien. J’étais juste...en train d’arroser tes plantes.

Pete : N’oublie pas le ficus à côté de Rachel .

Rachel, se relevant : Ah...Chandler est sur le divan !

Pete : J’ai vu. Vous êtes nuls à cache-cache.

Tous, se relevant : Salut, Pete.

Joey : Salut ! Ca va ?

Monica : Quand t’as dit qu’il fallait qu’on parle...c’était d’ une bonne ou d’ une mauvaise nouvelle ?

Pete : D’une bonne nouvelle. Vraiment une bonne nouvelle, je t’assure ! Attends une seconde, j’ai un autre appel . (Il appuie sur le bouton de sa télécommande). (A l’autre interlocuteur). Salut, comment ca va ?

Monica : C’est encore moi .

Pete : Non, j’ai une fenêtre dans l’écran. (A l’autre interlocuteur). D’accord. (Il écoute). Je te rappelle plus tard . (Pause). Monica ! C’est toi que je rappelle.

Monica : D’accord ! A bientôt.

Pete : Je t’aime.

Monica : Je t’aime.

Tous : Nous aussi, on t’aime !

Monica : Bon. ll s’agit d’ une bonne nouvelle. Une bonne nouvelle.

Chandler : A ton avis, c’est quoi ?

Joey, feuilletant le chéquier : Regardez ! ll a fait un chèque de 50 000 $ à " Lindgren Ring Design" . (Monica est pétrifiée). Ah, pardon ! tu penses que ce serait quoi, la nouvelle ?

[ Pause]

Monica : Mon D...

Rachel : ...Monica va épouser un millionnaire !

Ross : ll faut absolument que t’appelles Maman. Appelle Maman ! appelle Maman !

Le vidéophone de Pete compose automatiquement le numéro de Maman, la maman de Pete.

La mère de Pete : Allô ?

Monica : C’est la mère de Pete.

La bande essaye à nouveau de se cacher.

PAUSE PUBLICITAIRE

[ Scène: Toute la bande, de retour de chez pete, se retrouve chez Monica et Rachel. ]

Rachel : Mon, il faut que tu fasses un mariage à thème. Et le thème serait :" Regardez comme on est riches ! "Tu pourrais mettre...mettre de l’argent dans les invites... et faire un set de table en petites coupures...Et... Oui ! En entrée, une salade de billets ! Ce sera un peu sec, mais les gens adoreront !

Monica : Arrête ! Ca ne fait que quelques semaines qu’on sort ensemble. Je ne sais même pas s’il va me demander en mariage!

Chandler : Oui, mais on parle de Pete, là. Pete est différent. Au premier rencard, il t’a emmenée à Rome. La plupart des mecs attendent le troisième ou le quatrième rencard pour ça.

Monica : Si...si c’est ça, c’est complètement fou !

Ross : Elle a raison. C’est de mariage qu’on parle. OK ? ll ne faut rien précipiter.

Rachel : Qu’est-ce que t’en sais ? T’as épousé une lesbienne !

Joey rit. Ross lui lance un regard furieux. Il s’arrête.

Phoebe : J’y vais. Je dois rompre avec Vince.

Chandler : Tu t’es décidée pour l’instit ?

Phoebe : Vous voyez...J’aime beaucoup Vince, mais Jason est tellement sensible !A long terme, la sensibilité, c’est mieux qu’avoir...de très, très, très belles (Elle s’arrête)fesses. (Ses yeux s’égarent à la pensée de ses fesses). (Elle s’arrête). Jason, sans aucun doute. Souhaitez-moi bonne chance !

Tous : Bonne chance !

[Pause]

Rachel : Oh ! (Elle lève les bras en signe de triomphe. Les autres la regardent). Pardon. Je m’imaginais en train d’attraper le bouquet de billets !

[ Scène: Phoebe est à la caserne pour rompre avec Vince. ]

Phoebe : Excusez-moi, Vince est là ?

Un pompier : Bien sûr. Vince !

Vince : Yo !

Il descend le long de la barre dont sont équipées toutes les casernes.

Phoebe : Je ne savais pas que vous vous en serviez vraiment !

Vince : Quel bon vent ?

Phoebe : Euh...Ça va pas être évident. Je... je crois qu’on devrait arrêter de se voir.

Vince : Ca roule !

Phoebe : Désolée.

Vince : C’est rien. C’est... c’est juste que je pensais qu’entre nous, c’était spécial et qu’avec toi, je pouvais enfin me dévoiler vraiment. ...(Il parle maintenant d’une voix étranglée). J’avais tant à partager avec toi !

Phoebe : Je ne savais pas que...

Vince : (Il se met à pleurer). Excuse-moi, je ne peux pas parler. Je vais l’écrire dans mon journal intime.

Il s’éloigne. Phoebe le poursuit.

Phoebe : Attends ! Hé ! Attends !

[ Scène: Au Central Perk, Ross, Monica et Phoebe sont là. ]

Phoebe : Si tu veux t’occuper de ce truc, va voir mon phytothérapeute.

Ross : Merci, mais je veux le faire enlever, Pheebs, pas le rendre appétissant !

Monica : Tu sais, quand une nana couche avec un mec qui a un truc bizarre...elle le raconte à toutes ses copines !

Ross : Donne. (Il attrape la carte de visite du phytothérapeute et s’en va).

Rachel, faisant son entrée : Ne m’en veux pas, mais ça a été plus fort que moi .

Monica : Le magazine de la Jeune Mariée ?

Rachel : Je sais bien que t’’as dit que tu dirais non, mais pardon...Tu serais pas fabuleuse si tu montais jusqu’à l’autel dans cette robe...de Donna Karan ? (Elle lui montre une photo).

Phoebe, le souffle coupé : Tu serais top ! Tu devrais la prendre de toute façon...(Monica et Rachel l’observent) pour aller en boîte par exemple !

Monica : C’est bizarre. Je sais ce que j’ai dit, mais ce matin...dans mon lit, j’imaginais ce que ce serait de dire " Oui " (Rachel, tout étonnée, ferme brusquement le magazine) . Je sais que c’est un peu soudain et précipité...et c’est pas mon style, ce genre de chose...mais ça veut pas dire que je peux pas. Je...Je suis folle de Pete...et je sais qu’on partage les mêmes envies. A l’idée de dire " Oui " ...je me suis sentie tellement heureuse !

Rachel : Mon Dieu ! (Elle se met à pleurer).

Monica : Je sais ! (Elle s’arrête).J’ai besoin de reprendre de la tarte. (Elle se lève et va en chercher).

Phoebe : Hé, Mon, si tu te maries, je peux amener deux invités ?

Rachel : T’as pas rompu avec le pompier?

Phoebe : C’était ma facon de vous le dire.En fait, il est extrêmement sensible. ll tient un journal intime et il peint. ll a même fait des dessins de moi au fusain.

Rachel : Hé ben !

Phoebe : ll préfère l’aquarelle, mais il a accès à beaucoup de charbon de bois.

Monica : Alors, tu vas larguer Jason ?

Phoebe : Oui, parce qu’il faut bien en quitter un. D’ un côté, Jason est sensible (elle lève un pouce), mais Vince aussi . (Elle lève le pouce de l’autre main). En plus, Vince a le physique. (Elle lève deux doigts supplémentaires sur la main où sont comptés les points pour Vince). Alors...le calcul est vite fait.

[ Scène: Phoebe se rend chez Jason pour rompre avec lui. ]

Phoebe, toquant à la porte : Jason !

Jason : Entre.

Phoebe entre, et voit Jason, sans son T-shirt. En fait, lui aussi a un corps magnifique. Il est à bout de souffle.

Jason : Alors Phoebe, tu avais l’air sérieux au téléphone. T’as un souci ?

Phoebe : Oh que non !

[ Scène: Chez le phytothérapeute de Phoebe, que Ross est venu consulter pour son truc, Ross parcourt du regard la salle d’examen. Il se dirige vers les tiroirs, en tire un et manque d’en renverser le contenu au moment où le médecin, le Gourou Saj, fait son entrée. ]

Le Gourou Saj : Vous devez être Ross.

Ross : Salut.

Le Gourou Saj : Je suis le gourou Saj . (Il récupère le tiroir et le remet en place).

Ross : Je dois vous dire, je ne suis jamais allé voir un gourou...

Le Gourou Saj : Si ça peut vous rassurer, j’ai fait...les plus grandes écoles de médecine d’Amérique centrale. Voyons cette anomalie cutanée que vous avez là. (Il se dirige vers la table d’examen). Asseyez-vous. (Il regarde le truc). Ah ah ! Je m’en doutais, c’est un kundus.

Ross : C’est quoi ça?

Le Gourou Saj : Dites-moi ce que c’est, je vous dirai qui vous êtes ! ( Il se met à rire comme si cete blague était drôle. Ross, lui, se contente de le regarder. Il s’arrête). Allongez-vous. J’ai un baume qui va nous ratatiner ca.

Ross : Essayez toujours.

Le Gourou Saj : Il y aura des résultats... Hou là ! C’était pas le truc à faire ! (Il essuie le baume d’un geste rapide).

Ross : Quoi ? Quoi ?

Le Gourou Saj : On dirait qu’on l’a contrarié.

Ross : "On" ? " On" l’a contrarié ?

Le Gourou Saj : Je crois que je vois le problème. Je vais devoir recourir à un instrument bien plus puissant. (Ross le regarde d’un air interrogateur). L’amour.

Ross : Oh, non !

Le Gourou Saj : (Il agite ses mains au-dessus du truc). En plus, il n’y a absolument aucun moyen de vous l’enlever...à moins que vous...

Ross : Aïe !!!

Le Gourou Saj : Oups...

Ross : Quoi ? Qu’avez-vous fait ?

Le Gourou Saj : C’est parti !

Ross : Comment avez-vous fait ca ?

Le Gourou Saj : Ça s’est pris dans ma montre.

Ross : Bien !

Ross le félicite chaudement.

[ Scène: Monica et Pete reviennent chez Pete après ube soirée passée dehors. ]

Pete : Lumière. (La lumière qui s’allume brille de nouveau trop vivment). Lumière romantique. (La lumière perd en intensité).

Monica : Joli !

Pete : ll...il y avait une chose dont je voulais te parler.

Monica : Ah oui ! C’est vrai ! J’avais complètement oublié !

Pete : J’ai pas mal réfléchi . Quand je regarde le chemin parcouru...

Monica : Oui ?

Pete : Je me dis que j’ai conquis le monde des affaires...que j’ai conquis le monde intellectuel ...et que maintenant...j’ai la femme la plus belle du monde.

Monica : Eh ben...

Pete : Mais il manque quelque chose.

Monica : Quoi donc ?

Pete : ll est temps de conquérir le monde physique.

Monica : Si tu le dis... (Elle semble hésiter).

Pete : Je veux devenir... (il s’arrête) un champion de combat ultime.

Monica : Tu veux quoi ?

Pete : Être le champion au combat ultime. C’est l’épreuve physique la plus coriace du monde. Elle est interdite dans 49 Etats !

Monica : De quoi tu parles ?

Pete : Mon entraîneur, Ho Chi, m’enseigne un mélange de Jeet Kune Do et de capoeira. Je me suis même fait construire un ring octogonal .

Monica : Je suppose que t’as dû faire appel à des designers de rings ?

Pete : Monica, je veux te voir au premier rang quand je gagnerai ... Je veux que tu sois si proche de moi que tu pourras sentir l’odeur du sang . Qu’en dis-tu ?

Monica : Mes parents seront fous de joie.

[ Scène: Au Central Perk, Phoebe chante sous le regard de Vince. ]

Phoebe, chantant : Sacré slibard . Tu m ’remontes dans le cul. (Jason entre). Sacré slibard. Dans le sillon de mon fut’. Sacré (elle voit Jason) slibard. Dans sa tête, elle pense : Oh, non ! Que fait-il là ? Continue de jouer, vas-y. Continue. Tu vas t’en sortir. (Elle essaie de continuer à chanter, mais elle est incapable de prononcer un mot, et les paroles de la chanson apparaissent comme un charabia inaudible. Elle renonce à chanter. )Voilà, merci . Comme d’ habitude, personne ne doit me parler après.

Tous les spectateurs l’applaudissent.

Jason: Salut ! Je...

Phoebe : Salut !

Jason: Je passais par là et j’ai vu que tu jouais ce soir. C’est chouette de te voir là. (Il l’embrasse).

Vince, accourant : Hé ! Une minute ! Qui c’est, ce type ?

Phoebe : Je sais pas, il s’est mis à m’embrasser. Chope-le !

Jason : Quoi ?

Vince : Quoi ?

Phoebe : Bon, d’accord. Je suis sortie avec vous deux. Et c’était horrible, parce que...je me suis beaucoup amusée. Je vous aime bien tous les deux...et j’ai pas su choisir. Je suis désolée, je suis horrible. Horrible ! Je suis quelqu’ un d’ horrible.

Vince : Phoebe ! Calme-toi, c’est rien. On n’a pas parlé d’exclusivité.

Jason : Nous non plus. T’en fais pas !

Phoebe : C’est vrai ?

Jason : Et puis, on se voyait depuis peu. On n’a même pas couché ensemble !

Vince : Ah bon ?

Jason : Vous, oui ?

Phoebe : Bon, tout ça ne me regarde pas ! (Elle s’apprête à partir).

Jason, à Phoebe : J’en reviens pas ! Tu... t’as couché avec lui ?

Phoebe : Je t’ai fait un dîner aux chandelles, au parc.

Jason : Tu sais quoi, Phoebe ? Je vais vraiment te faciliter les choses. (Il s’en va).

Phoebe, à Vince : Ouf ! ll a failli y avoir un malaise !

Vince : Tu lui as fait un dîner aux chandelles au parc ?

Phoebe : Je peux le faire pour toi. Je le ferai pour toi !

Vince : Dire que je sortais avec quelqu’ un...capable de faire un feu dans un espace boisé ! (Il s’en va).

GENERIQUE DE FIN

[ Scène: Dans le cabinet du Gourou Saj, Chandler et Joey sont là. Ils ont emmené le canard en consultation. ]

Chandler, réconfortant le canard : Tout va bien se passer. Ça va, mon p’tit canard ?

Le Gourou Saj, faisant son entrée : Bonjour, je suis le gourou Saj . (Il voit le canard). Hé ! (A Joey). C’est bien un canard ? Sinon...c’est pas mon rayon.

Joey : ll a une mauvaise toux. Le véto n’y peut rien.Vous pouvez y remédier ?

Le Gourou Saj : Voyons...Voyons...ll mangerait une chauve-souris ?

Le canard bat des ailes d’un mouvement frénétique. Joey le retient pour l’empêcher de s’enfuir.

FIN

Fan Club Français de Friends www.fanfr.com & Friends Generation 2