Fan Club Français de Friends

 

1994-2014
Friends a 20 ans !

Nouvelle rencontre
lundi 22 septembre 2014
à Paris

En savoir plus...

   
 
Scripts VF saison 7

Scripts saison 7 V.F.
701 702 703 704
705 706 707 708
709 710 711 712
713 714 715 716
717 718 719 720
721 722 723 724
715 bis
Liste épisodes

 
 
    fanfr.com > scripts > saison7vf

    Script Saison 7 Episode 16

Générique

Titre US : The One With The Truth About London
Titre FR : Celui qui savait la vérité sur Londres

Écrit par Zachary Rosenblatt, Brian Buckner et Sebastian Jones
Réalisé par David Schwimmer
Transcrit par Eric Aasen
Traduit par Gabriela Horber

Fiche détaillée et photos - Titres Saison 7 - Résumé de l'épisode - Script en anglais

Script V.F.

[Scène : Chez Joey et Rachel, Rachel se lime les ongles alors que Ross et Ben entrent.]

Ross: Salut.

Rachel: Salut ! Salut Ben !

Ben: Salut.

Ross: Nous avons une petite urgence.

Rachel: Oh, oui, allez-y.

(Ben se dirige vers la salle de bain, mais Ross l’arrête.)

Ross: Avant d’y aller, est-ce qu’il y a des magazines de charme de Joey là-dedans ?

Rachel: Non. Non.

Ross: (A Ben) OK ! La voie est libre !

Ben: (courant vers la salle de bain) Merci Phoebe !

Rachel: Ben, c’est Rachel ! (Il ferme la porte.) Mais peu importe.

Ross: (A Ben) Tout va bien là-dedans ?

Ben: Ne me parle pas maintenant !

Rachel: Oh, exactement comme son père !

Ross: Ecoute, est-ce que tu peux me rendre un grand service ? Le doyen a appelé parce qu’il y a une réunion en urgence. Tu peux garder Ben pendant une heure ?

Rachel: Et qu’est-ce que tu fais de Monica ?

Ross: Oh, elle n’est pas là.

Rachel: (nerveuse) Alors je serais toute seule ?

Ross: Enfin, il y aura Ben.

Rachel: Oui, umm...

Ross: Qu’est-ce qui ne va pas ?

Rachel: C’est que je n’ai jamais fait ça auparavant. Moi et lui seuls.

Ross: Rachel, ce n’est pas un ex-escroc.

Rachel: Oui, oui. D’accord. Qu’est-ce que je fais avec lui ?

Ross: Je ne sais pas ! Tu lui parles, tu le distrais et tu le gardes en vie.

Rachel: Bien.

Ross: Bien. (Ben entre) Ben ? Viens là. Tu vas rester là avec Tante Rachel pendant une heure, d’ac ?

Rachel: Oui, je crois.

Ross: (A Rachel) Ce n’est pas à toi que je parlais.

Ben: Ca ira.

Ross: Bien. A tout à l’heure fiston. (Il l’embrasse.) Je reviens dans une heure.

Ben: Salut papa.

Rachel: Salut. (Ross sort.) Ah... (silence) C’est drôle, hein ?

Ben: Pas vraiment.

Rachel: Bon, tu veux... boire quelque chose ?

Ben: Oui.

Rachel: Génial ! Ca te dit du Coca Light ?

Ben: Je n’ai pas le droit de boire des sodas.

Rachel: Oui, mais c’est à peu prêt tout ce que j’ai. Oh ! Tu as déjà bu une Margaritas Vierge ? (Elle sort une bouteille.)

Ben: C’est quoi une vierge ?

Rachel: C’est de l’eau.

Opening Credits

[Scène: Central Perk, Monica et Chandler parlent. Joey et Phoebe demandent du café.]

Monica: Et le deuxième pasteur que nous avons rencontré ? Je l’aime bien.

Chandler: Celui qui postillonnait ?

Monica: Allons ! Ca n’est pas si grave !

Chandler: C’est facile pour toi ; tu porteras un voile.

Monica: Bon, et le troisième alors ?

Chandler: Celui qui n’a pas arrêté de mater ta poitrine ?

Monica: Est-ce qu’on peut le blâmer pour ça ?

Chandler: Désolé, je n’aime pas beaucoup l’idée que lorsque je dirais « Je le veux », il soit en train de penser « Je la veux moi aussi ! ».

Monica: Bon, alors nous avons toujours un problème.

Chandler: Oui !

Phoebe: (revenant avec Joey) Avec quoi ?

Monica: Nous essayons de trouver quelqu’un pour célébrer notre mariage, mais ils sont tous ou ennuyeux ou barbant, ou alors ils matent la mariée. (Elle montre sa poitrine.)

(Joey approuve d’un signe de tête.)

Phoebe: Oh ! L’un de nous pourrait le faire !

Monica: Phoebe, nous nous marions, pas comme lorsque nous étions à la maternelle.

Phoebe: Non ! Non ! C’est un truc vrai ! N’importe qui peut être ordonné sur Internet et ensuite célébrer des mariages ou autre !

Monica: Tu es sérieuse ?

Phoebe: Oui ! Un de mes amis l’a fait, et c’est tout à fait légal !

Joey: Je le fais ! !

Phoebe: Quoi ? Non ! C’est mon idée !

Chandler: Merci à tous les deux, mais aucun d’entre vous ne va nous marier.

Joey: Est-ce que « je le fais » ne signifie plus rien aujourd’hui ? !

Chandler: Nous allons avoir recours à un membre légitime du clergé ! Et quand je dis légitime, je veux dire homo et qui sait garder sa salive pour lui !

[Scène: Chez Joey et Rachel, Rachel et Ben sont assis sur le canapé, et ils s’ennuient à en mourir.]

Rachel: Tu sais Ben, quand tu étais bébé, toi et moi traînions toujours ensemble. Parce que j’étais la petite amie de ton père.

Ben: Mais tu ne l’es plus !

Rachel: Non, je ne le suis plus.

Ben: Parce que vous aviez rompu.

Rachel: Hé ! Nous n’avions pas... Bon. C’est pas grave ! Tu sais Ben, quand tu seras plus grand, je te raconterais cette histoire en buvant de la vrai Margaritas.

Ben: Quand est-ce que papa revient ?

Rachel: (Elle regarde sa montre) 52 minutes. Alors, pas de frères et sœurs, hein ? Ca doit être cool. Tu n’as pas à partager tes affaires.

Ben: Le partage, c’est bien.

Rachel: Oh, tu es l’un d’eux. Tu sais, j’ai deux sœurs et on se torturait tout le temps.

Ben: Vraiment ? Comment ?

Rachel: On répétait tout ce que l’autre disait, ou on bondissait des placards pour se faire peur, ou on remplaçait le sucre par du sel pour que l’autre mette du sel dans ses céréales.

Ben: (rit) Elle est bien bonne celle-là.

Rachel: Oui ? Tu l’aimes ?

Ben: Oui, tu es drôle.

Rachel: Je suis drôle ? Oh, Dieu merci ! J’en ai des centaines de ce genre ! T’en veux une bonne ? Ecoute celle-ci. Tu prends une pièce de monnaie, et tu mets du noir sur la tranche, d’ac ? (Elle le fait.) Et ensuite tu dis à quelqu’un, je parie que tu ne sais pas faire rouler cette pièce de ton front jusqu’à ton cou sans qu’elle décolle de ta peau. Alors il le fait et il a une trace noire en travers de la figure.

Ben: Est-ce que je peux te le faire ?

Rachel: Oui, écoute, je suis drôle Ben, pas stupide.

[Scène: Chez Monica et Chandler, Monica et Chandler déjeunent quand Joey entre.]

Joey: Alors, vous avez trouvé quelqu’un pour vous marier ?

Chandler: Non, mais celui qui matait Monica a appelé pour demander si nous étions toujours ensemble.

Monica: On ne trouvera jamais personne.

Joey: Alors laissez-moi le faire !

Chandler: Joey...

Joey: Non ! Ecoute, j’y ai beaucoup pensé. Je suis un acteur, hein ? Donc je ne serais pas nerveux lorsque je m’exprimerai devant des gens.

Monica: Joey, écoute, c’est vraiment très gentil...

Joey: Non non ! Je ne postillonnerai pas et je ne regarderai pas la poitrine de Monica ! Ecoute, tout le monde sait que je suis un imbécile !

Monica: C’est vrai.

Joey: Et l’important, c’est que je ne serai pas un étranger, qui vous connaît à peine. Ce sera moi ! Et je promets de faire ça le mieux que je pourrai. En plus, ça signifie beaucoup pour moi, parce que je vous aime.

Chandler: (A Monica) Nous n’avons trouvé personne d’autre.

Monica: Ca peut être sympa.

Joey: Alors je peux le faire ?

Chandler: Oui, tu peux le faire.

Joey: D’accord ! ! Génial ! ! Je vais aller commencer à préparer mon discours ! Oh, attendez une minute, les pasteurs ordonnés sur Internet peuvent encore faire l’amour, hein ?

Chandler: Oui.

Joey: Bien.

(Phoebe entre.)

Monica: Salut Phoebe, ca va ?

Phoebe: Oh, j’ai une migraine. Une migraine terrible !

Monica: Oh, je suis désolée. Je peux faire quelque chose ?

Phoebe: Oh, s’il te plaît, arrête de jaser !

Monica: Tiens, prends en deux. (Elle lui donne des pilules.)

Phoebe: Qu’est-ce que c’est ?

Monica: C’est de l’Hexadrin.

Phoebe: Oh non, je ne crois pas en la médecine occidentale. Non, mais si tu presses les points situés ici, (Elle pince le morceau de peau entre son pouce droit et son index avec sa main gauche.) alors ta main commence à faire mal et tu as toujours la migraine, donc merci. (Elle prend les pilules.)

Monica: En attendant que ces pilules fassent effet, je vais t’asseoir sur le canapé. Viens. (Phoebe se lève et va avec elle.) Mets des cousins douillets sous ta tête, je vais allumer la télé et tu pourras regarder ce que tu veux. Et moi, assieds-toi !, (elle s’assoit sur le canapé) je vais aller faire du thé. Et ensuite je te masserai les pieds.

Phoebe: Oh.

Joey: Oh! Oh, ma tête ! Oh ! (Il est assis dans le fauteuil, il s’effondre en arrière et lève les pieds pour que Monica le masse.)

[Scène: Chez Joey et Rachel, Rachel lit, on frappe à la porte et elle ouvre.]

Rachel: J’arrive.

(Elle ouvre la porte et découvre Ross avec une trace noire qui va de son front à son cou.)

Ross: J’ai un compte à régler avec toi.

Rachel: Uh-oh.

Ross: Oui ! Ben a appris un petit tour.

Rachel: Oh oui ? Est-ce qu’il a utilisé... (Elle agite sa main de haut en bas devant son visage, elle pense à la marque de crayon que Ross a sur le visage.)

Ross: Exactement ! C’est ça ! Le film plastique sur les toilettes de telle manière que la pisse se répand partout !

Rachel: Oh, ça.

Ross: Oui, ça ! Tu sais que je déteste les farces ! Elles sont méchantes et stupides et je ne veux pas que mon fils en apprenne !

Rachel: Oh, allez ! Le film plastique sur les toilettes, tu n’as pas trouvé ça drôle ?

Ross: J’étais pieds nus. Dis-moi, le truc des toilettes est le seul que tu lui as appris, hein ?

Rachel: (regardant sa trace sur le visage.) Oui.

[Scène: Central Perk, Phoebe, Chandler et Monica sont là.]

Phoebe: C’est incroyable ! Ma migraine est complètement partie ! Comment tu appelles ces pilules ?

Monica: De l’Hexadrin. (Elle sort la boîte de son sac.)

Phoebe: Oh, je t’aime Hexadrin ! (Elle embrasse la boîte.) Oh, regardez ! Il y a une histoire dedans ! (Elle sort la notice d’instruction.)

Monica: Non Phoebe, ce sont les effets secondaires et ce genre de trucs.

Phoebe: Comment ?

Monica: Oui, tu sais, les effets possibles.

Phoebe: C’est pas vrai ! (Elle commence à lire.) Vertige, nervosité, somnolence, gonflement facial, nausée, migraine—Migraine. Vomissements, saignements de l’estomac, endommagement du foie ! Bon, je ne me rappelle pas avoir eu tout ça avant que tu me donnes ces pilules mortelles ! Oh, pardon, pilules mortelles extra-fortes ! !

Monica: Phoebe, calmes toi, aucun de ces trucs n’arrive jamais ! Ils le mettent juste parce que la loi les oblige !

Phoebe: Pourquoi ?

Monica: Au cas ou ça arriverai.

Joey: (entre) Salut !

Chandler: Salut !

Joey: Dites bonjour au Révérend Joey Tribbiani ! (Il montre le papier qui prouve son ordination.)

Chandler: Bien !

Monica: Tu l’as fait ! Tu t’es fait ordonner ? !

Joey: Oui, je viens de surfer sur Internet ! Purée, il y vachement de trucs pornos là-dessus ! !

Chandler: Notre révérend...

Phoebe: J’ai mal au foie. Aïe ! (Elle presse son côté gauche.)

Monica: Phoebe, ton foie est ici. (Elle lui montre son côté droit.)

Phoebe: Bon, alors je dois être désorientée.

Joey: Bref, j’ai commencé à travailler sur ce que je vais dire pour la cérémonie, vous voulez l’entendre ?

Chandler: Oui.

Monica: Oui !

Joey: Bon, écoutez, ça n’est que le premier jet, donc... (Il commence à lire le bout de papier qu’il a amené.)

« Nous sommes rassemblés ici en ce jour de joie pour célébrer l’amour que Monica et Chandler partagent. » (Jusque là, Chandler et Monica aiment.) Hein ? (Il continue.) « C’est un amour qui s’appuie sur les verbes donner et recevoir, mais aussi avoir et partager. Et l’amour qu’ils donnent et qu’ils ont, est aussi partagé et reçu. Et à travers cet amour possédé et donné et partagé et reçu, (Phoebe approuve d’un signe de tête.) nous pouvons à notre tour partager et aimer et donner et recevoir. »

Chandler: (A Monica) Est-ce qu’on doit appeler celui qui postillonne ?

Commercial Break

[Scène: Chez Carol et Susan, On frappe à la porte et Carol ouvre, c’est Rachel.]

Carol: Salut Rachel ! (On voit son visage et on comprend que Ben a utilisé le truc de la pièce avec elle aussi.)

Rachel: Salut !

Carol: Quelle bonne surprise ! Qu’est-ce que tu fais là ?

Rachel: Je passais dans le quartier, et en passant devant votre immeuble je me suis dit, « Comment vont Carol et le gentil petit Ben ? »

Carol: Entre donc.

Rachel: Oui.

Carol: Euh, je vais faire du café et nous pourrons euh, parler.

Rachel: J’aimerai beaucoup. (Carol va faire du café et elle s’assoit.) Alors, où est le gentil petit Ben ? J’aimerai lui...

Ben: (Sautant de derrière sa chaise) J’t’ai eu ! ! (Rachel bondit, effrayée.)

Rachel: Je l’ai trouvé ! (A Ben) Très drôle, viens là ! (Elle s’assoit sur la table de salon et Ben s’approche.) Voilà pourquoi je suis venue te parler.

Carol: (de la cuisine) Rachel, tu veux du sucre dans ton café ?

Rachel: Oui oh—(A Ben) —Est-ce que je veux du sucre dans mon café ? (Ben fait signe que non.) Non, juste du lait s’il te plaît. Merci. (A Ben) Tu te souviens tout ce que je t’ai appris hier ?

Ben: (imitant Rachel) tu te souviens tout ce que je t’ai appris hier ?

Rachel: Ne fais pas ça.

Ben: Ne fais pas ça.

Rachel: Sérieusement, ton papa n’aime pas les farces.

Ben: Sérieusement, ton papa n’aime pas les farces.

Rachel: Oh zut !

Ben: Oh zut !

Rachel: Non ! Ne dis pas ça ! Ne dis pas ça !

Ben: Zut !

Rachel: Non ! Répètes plutôt ce que je dis !

Ben: Zut !

Rachel: Oh merde !

Ben: Oh merde !

[Scène: Chez Monica et Chandler, Phoebe, Joey, Chandler et Monica reviennent du Central Perk.]

Phoebe: J’ai l’impression que mon visage enfle. (A Monica) Est-ce que mon visage enfle ?

Monica: Phoebe, ton visage est parfait ! Allons, aucun de ces trucs ne va t’arriver ! Arrêtes d’être un bébé !

Phoebe: Oh, c’est intéressant que tu m’appelles comme ça, maintenant que je risque de ne jamais en avoir ! (Elle lui montre l’avertissement.)

Joey: Bon, j’ai un peu avancé. Vous êtes prêts ?

Chandler: Oui, d’accord.

Joey: (lisant) « Quand je pense à l’amour que ces deux donneurs et receveurs partagent, je ne peux qu’envier leur vie future faite de don, d’amour et de partage et de... » Là, je n’arrive pas à trouver le bon mot pour finir. (Il montre le bas de page où il s’est arrêté.)

Monica: Pourquoi pas accueil ?

Joey: Oui !

Chandler: Tu sais Joey, ça n’est pas terrible ! Mais tu sais ce qui est bien dans le fait d’avoir quelqu’un qui nous connaît pour la cérémonie, c’est que ça peut être sur nous ! Ca peut être plus personnel. Tu peux raconter des trucs qui nous sont arrivés !

Joey: Oh, comme quand nous sommes allés à Atlantic City et que je t’ai tellement fait rire que tu as vomi tout ton steak ? Tu te rappelles ?

Chandler: Non, pas nous... (Il montre Joey et lui.) Nous ! (Il montre Monica et lui.)

Monica: J’ai compris. Désolé. (A Monica) Alors, tu lui as déjà fait vomir un truc ?

Phoebe: Tu lui as déjà donné une capsule de poison qui lui fait saigner les yeux ?

Monica: Ca n’est pas écrit !

Phoebe: Oh ! Soudain quelqu’un connaît tous les effets secondaires !

Chandler: Tu vois Joey, on veut que tu racontes des histoires, mais des histoires romantiques. De belles histoires.

Joey: Oh. D’ac. Oh ! Ecoute, je pourrais peut-être parler de Londres ! Quand vous vous êtes attrapés ! Mais je ne vais pas dire attraper mais plutôt « commencèrent leur voyage merveilleux... »

Monica: Nous y voilà !

Joey: « ...par s’envoyer en l’air. »

Chandler: Joey ?

Joey: D’accord. Alors comment ça s’est passé ? Est-ce que vos yeux se sont croisés, à travers la pièce ? Et la seconde suivante vous êtes, vous voyez, dans la baignoire et elle te donne des fraises à manger ?

Chandler: Ca n’est pas ce qui est arrivé entre toi et la demoiselle d’honneur ?

Joey: Oui ! ! J’appelle ça le London Style.

Monica: Non, ce n’est pas ce qui nous est arrivé. J’étais très triste ce soir là parce qu’un mec m’avait pris pour la mère de Ross.

Joey: Oh.

Monica: Et Chandler a été très gentil et il m’a consolé. Et on a trop bu...

Joey: Oui, baby ! !

Chandler: Et j’ai été un parfait gentleman et je l’ai raccompagnée à sa chambre d’hôtel et j’ai dit bonne nuit.

Joey: Oh.

Chandler: Et plus tard...

Joey: Oui baby !

[On se retrouve dans la chambre d’hôtel de Chandler à Londres. Il se prépare à se coucher en faisant des pompes. Une pompe. Juste quand il entre dans le lit, on frappe à la porte.]

Chandler: (ouvrant) Salut !

Monica: (dehors) Salut, beau gosse ! Alors, tu mènes vraiment la grande vie à Londres, hein ?

Chandler: J’attendais de la compagnie exactement après ... (il regarde sa montre.) 21h15.

Monica: (entre) Est-ce que Joey est là ?

Chandler: La dernière fois que je l’ai vu, il sortait avec la demoiselle d’honneur et un panier de fraises. Alors, tu n’es plus fâchée à propos de ce que t’a dit le gars, hein ?

Monica: Tu ne le serais pas ?

Chandler: Ecoute, ça a été un moment chargé en émotions, et tu as beaucoup bu. Et tu dois laisser tomber ça maintenant, d’ac ? Je veux dire que tu étais la plus belle femme de la soirée !

Monica: Vraiment ?

Chandler: Tu plaisantes ? Tu es la plus belle femme de toutes les soirées... (Elle lui saute au cou et l’embrasse.) (Interrompant le baiser) Waou ! Waou ! Waou ! Qu’est-ce qui se passe ? Toi et moi venons de nous embrasser ! Toi et moi faisons de mamours ?

Monica: Non, plus maintenant.

Chandler: Mais nous ne faisons pas ça.

Monica: Je sais, je pensais juste que ça serait drôle.

Chandler: T’es vraiment complètement saoule ?

Monica: Je suis assez saoule pour savoir que j’ai envie de faire ça. Mais pas assez saoule pour que tu sois obligé de te sentir coupable d’en profiter

Chandler: (pense) C’est la bonne dose !

Monica: D’ac !

(Ils courent vers le lit, s’assoient, et recommencent à s’embrasser.)

Monica: (interrompant le baiser) Tu sais ce qui est bizarre ?

Chandler: Quoi ?

Monica: Ca n’a pas l’air bizarre !

Chandler: Je sais.

Monica: Tu embrasses très bien.

Chandler: En effet, j’ai embrassé quatre femmes différentes. (Ils s’embrassent.) Tu veux passer sous les couvertures ?

Monica: Hm-hmm!

Chandler: D’ac !

(Ils s’exécutent et enlèvent leurs vêtements.)

Monica: Waou ! Tu es très rapide !

Chandler: Ca augure bien pour moi que tu sois impressionnée par la vitesse.

Monica: On va se voir tout nu.

Chandler: Ouais !

Monica: Tu veux qu’on le fasse en même temps ?

Chandler: On compte jusqu’à trois ?

Monica: Un !

Chandler : Deux !

Monica: Deux !

Monica et Chandler: Trois ! (Ils soulèvent les couvertures et se regardent, puis ils ressortent avec des sourires stupides sur le visage.)

Chandler: Je crois que je peux affirmer que notre amitié est foutue.

Monica: Ouais, nous n’étions pas si proche, de toute façon !

Chandler: Eh!

(Ils recommencent à s’embrasser, et Joey essaye d’entrer.)

Chandler: Joey ! Joey ! Joey ! J-J-Joey-Joey-J-Joey ! (Monica se cache sous la couverture alors que Joey entre. Vous vous souvenez ?)

Joey: Salut !

Chandler: Salut Joey ! Je regardais un fi-i-ilm. (Il remarque que la télé est éteinte.)

Joey: Oh, mec je suis désolé !

Chandler: Non ! Non ! Non !

Joey: Hé non-non-non-non ! C’est pas grave ! Je ne reste qu’une minute. Je suis toujours avec ma demoiselle d’honneur. Ou sont ces préservatifs que tu as amené?

Chandler: Ils sont dans mon sac, là-bas. (Il montre son sac.)

Joey: Ah. (Joey se dirige vers le sac de Chandler en passant aussi loin que possible du lit.)

Chandler: Euh, tu peux m’en laisser un ?

Joey: Juste pour toi ?

Chandler: Oui.

Joey: Ecoute, pourquoi tu ne viens pas en bas avec moi ? Il y a de chouettes nanas.

Chandler: Non, ça va.

Joey: D’accord, tiens, en voilà un. (Il lui en lance un.) Eclates-toi ! (Il sort.)

[On revient à Monica et Chandler en train de raconter l’histoire à Phoebe et Joey.]

Joey: C’est ça alors ? ! Parce que cet autre truc ? Je croyais que tu étais sur quelque chose, mais ça ne me disais rien.

Monica: Bon, on peut changer de conversation ? Parce que ça ne me dit vraiment rien.

Joey: Oh... (A Chandler) Tu imagines si je ne t’avais pas laissé ce dernier ? Vous ne seriez peut-être jamais sortis ensemble. Ohhhh ! Imagine si j’avais envoyé cette prostituée dans la chambre comme j’avais l’intention de le faire ? ! C’est que c’était écrit !

Phoebe: Oui, ça devait arriver. (A Monica) Dis-lui avec qui tu avais l’intention de coucher ce soir là.

Monica: Quoi ? !

Chandler: Quoi ? !

Phoebe: (A Joey) Quoi ? !

Chandler: Avec qui tu avais l’intention de coucher ?

Monica: Bon, d’accord, mais ne te fâche pas, je t’en prie ! J’étais donc très déprimée, OK ? Et très saoule ! Je voulais juste un truc stupide et sans signification. C’était juste pour... le sexe. Alors, je suis montée... dans votre chambre... je cherchais... Joey. (Joey sourit.)

Joey: Ouais baby ! (Chandler le fusille du regard.) Non baby !

Commercial Break

[Scène: Chez Monica et Chandler, la scène précédente se continue.]

Chandler: (A Monica) Alors tu es venue dans la chambre pour Joey ? Tu pensais me le dire un jour ?

Monica: Non, parce que ça n’avait pas l’air important.

Chandler: Oh, c’est pas important ? C’est pas important ? ! A une demoiselle d’honneur prêt, tu l’épouserais lui (Il montre Joey.) et pas moi !

Monica: Non ! L’important c’est que c’est toi qui était là cette nuit ! Et que c’est toi que j’épouse ! C’est de toi que je suis tombée amoureuse ! 

Joey: Et cet amour est basé sur le don, la partage et... (Il se tait quand Monica le fusille du regard.)

Chandler: Je ne le crois pas. La nuit la plus romantique de ma vie et je suis le second.

Monica: Chandler, je t’en prie ! Tu sais combien je suis heureuse que Joey n’ait pas été là cette nuit ? !

Joey: Hé ! (Monica se retourne et le regarde.) J’ai quand même des sentiments !

Chandler: (A Joey) Tu ne peux plus faire ce mariage maintenant. D’accord ?

Joey: Quoi ? ! C’est pas juste ! Ce n’est pas de ma faute ! J’étais sorti avec ma demoiselle d’honneur ! Et qui dit que j’aurais dit oui ? ! (A Monica) J’aurais dit oui. Chandler, écoute, tu te prends trop la tête avec cette histoire. Tout marche bien aujourd’hui !

Chandler: Mais c’est trop bizarre, d’accord ? Je ne veux pas dire mes vœux devant toi et avoir en même temps l’image de toi et Monica dans la tête ! J’ai besoin... Je ne sais pas de quoi j’ai besoin. J’ai besoin d’aller faire un tour.

Monica: Attends Chandler, c’est pas si grave ! 

Chandler: Pour moi si. Tu voulais coucher avec Batman, et au lieu de ça tu as du te contenter de Robin. (Il sort et claque la porte.)

Joey: C’est dingue.

Phoebe: Tu l’as dit ! Robin est complètement homo !

[Scène: Chez Carol et Susan, Rachel parle avec Ben.]

Rachel: Alors, qu’est-ce qu’on a dit ?

Ben: Plus de farces.

Rachel: Et quoi d’autre ?

Ben: Que papa et toi n’aviez pas rompu.

Rachel: Très bien.

(On frappe à la porte et Ross entre.)

Ross: Rachel ! Qu’est-ce que tu fais là ?

Rachel: Je rends visite à ma bonne amie Carol.

Ross: Ta bonne amie ?

Rachel: Oui !

Ross: Quel est son nom ?

Rachel: Carol... Lesbienne ?

Ross: Bien. Et au fait, cette trace en travers de ma figure ?

Rachel: Quelle trace ?

Ross: Qu-qu-quelle trace ? La trace qui a fait dire à un étudiant de mon dernier cours de la journée euh, (l’imitant) « Mec, tu te laves jamais la figure ? »

Rachel: D’accord, je suis désolée. Désolée. Je ne te l’ai pas dit parce que tu étais déjà furieux !

Ross: Bien sûr j’étais furieux ! Je t’ai dit que je détestais ces trucs ! Compris ? Ca n’est pas drôle !

Carol: (entre de la cuisine) Salut Ross !

Ross: Salut.

Carol: Qu’est-ce qui n’est pas drôle ?

Ross: Les farces.

Carol: Oh, je les trouve drôles.

Ross: Tu as une ligne en travers de la figure.

Carol: Quoi ? (Elle va vérifier.)

Rachel: Peut-être qu’elles ne sont pas drôles pour toi...

Carol: (hurlant de la salle de bain) C’est pas vrai !

Rachel: Ou Carol ! Mais c’est drôle pour les enfants et ça ne blesse personne ? !

Ross: Je vais te dire qui ça blesse ! Ca blesse l’enfant qui se fait voler tous ses vêtements pendant le cours de gym et doit aller dans le bureau du principal en portant uniquement un gant de base-ball !

Rachel: C’était toi ? ! On en a entendu parler chez les juniors ! C’est vrai que tu as levé ton poing dans les airs et crié, « Je me vengerai ? ! »

Ross: Je me vengerai ! Ecoute, je ne veux plus que tu apprennes ce genre de choses à mon fils, d’accord ?

Rachel: Bon. D’ac. Mais saches que lorsque je lui ai appris ce genre de choses, il m’a appelé Tante Rachel la Marrante. Et j’ai aimé être Tante Rachel la Marrante. Mais je vais redevenir Tante Rachel l’Ennuyeuse et la Désagréable si c’est ce que tu veux !

Ross: Non, ce n’est pas ce que je veux. Je suis heureux que des liens se créent mais je...

Rachel: Ecoute, il n’a ni frère ni sœur, quelqu’un devait lui apprendre ce genre de trucs ! Et je ne lui ai rien appris qu’un enfant normal de 6 ans ne sache pas !

Ben: (Hurlant, en dehors de la scène) Merde ! !

Rachel: Faut que j’y aille ! (Elle s’enfuit.)

[Scène: Central Perk, Chandler boude sur le canapé, Joey entre pour lui parler.]

Joey: Salut.

Chandler: Salut, tu veux ce scone ? (Il lui tend son assiette.) Il est venu pour moi mais il préférerait sûrement coucher avec toi !

Joey: Chandler, enfin, il ne s’est même pas passé quoi que ce soit !

Chandler: Ecoute Joey, je sais que tu voulais faire ce mariage...

Joey: Non, non. Si tu ne veux pas que je le fasse, je l’accepte. Peu m’importe, je veux juste... que tu ne sois pas fâché.

Chandler: Comment puis-je ne pas être fâché ? Je tombe enfin amoureux de cette femme fantastique et il se trouve qu’elle t’a voulu en premier !

Joey: Oui, pendant une demi-heure une nuit ! Chandler elle te veut pour le reste de sa vie ! Tu es tellement chanceux ! Regarde ce que j’ai manqué en étant absent ! Mais, ça pourrait aussi bien n’avoir jamais marché comme ça marche entre vous, parce que vous êtes fait l’un pour l’autre. On vous regarde et on vous voit ensemble et, et ça colle. Et vous savez que ça va durer éternellement.

Chandler: C’est ça que tu devrais dire.

Joey: Quoi ?

Chandler: Quand tu nous marieras, c’est ce que tu devrais dire.

Joey: Vraiment ? Je peux le faire ?

Chandler: J’aimerais beaucoup si tu acceptes.

Joey: D’accord ! (Ils s’étreignent.)

Chandler: Mais alors ces mots là ! Exactement ceux-là !

Joey: Je ne me rappelle plus exactement, mais c’est proche d’avoir, recevoir, donner et partager.

[Scène: Chez Joey et Rachel, Rachel est dans la cuisine, Ross et Ben entrent.]

Ross: salut !

Rachel: Salut !

Ross: Je suis désolé de te faire ça de nouveau, mais est-ce que tu peux garder Ben un petit peu ? J’ai un rendez-vous à l’école. Et il m’a demandé de l’emmener chez Tante Rachel la Marrante, alors...

Rachel: Ohhh ! Bien sûr, je vais le garder ! On s’amuse bien, hein Ben ? (Il fait signe que oui.)

Ross: OK, à tout à l’heure.

(Ross se retourne pour partir.)

Rachel: Oh, d’accord. (Ross a un mot dans le dos qui dit « emmerdeur. ») Wa—ou ! (Ross s’arrête et se retourne.) Attends une minute. Ben, je ne peux pas faire ça.

Ross: Quoi ?

Rachel: Je ne peux pas le laisser partir comme ça, il a un rendez-vous. (A Ross) Tu as quelque chose dans le dos.

Ross: Quoi ? (Elle prend le mot et lui donne.) C’est génial. Bravo. (Il chiffonne le papier et le jette, furieux.) De quoi venons-nous de parler Ben ? !

Rachel: Oh, je...

Ben: De quoi venons-nous de parler Ben ? !

Ross: Bon, ca suffit ! (Il court vers Ben, mais il passe devant lui et sort pas la porte.) Viens—viens ici ! Tu vas avoir des ennuis jeune homme !

Rachel: Non ! Attends ! Allons !

[Dans le couloir, Ben monte l’escalier en courant avec Ross à ses trousses.]

Ross: Attends ! Non ! Ben ! Viens ici ! Je ne plaisante pas ! !

Rachel: Non, allons... (Elle sort dans le couloir.)

Ross: Je-je suis—(Soudain Ross commence à hurler et tombe des escaliers et s’arrête juste devant Rachel.)

Rachel: EHHHHHHHHHH ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! Oh mince ! ! ! ! ! ! ! ! ! Oh mon Dieu ! ! ! ! ! ! ! ! (Elle court vers lui et s’aperçoit que c’était une farce et qu’elle s’est fait prendre.)

[Scène: Central Perk, Chandler et Monica entrent, Phoebe et Joey sont assis sur le canapé.]

Joey: Salut !

Monica: Coucou.

Joey: Alors ça va ?

Chandler: Oui, nous avons discuté et Monica m’a montré que j’avais un peu exagéré, qu’il y avait des choses plus importantes dans la vie.

Monica: Oui chéri ! (Phoebe et Joey acquiescent.)

Phoebe: Je suis heureuse que vous soyez réconciliés, mais je n’arrête pas de penser à ce qui serait arrivé si vous deux (Elle montre Monica et Joey) aviez couché ensemble.

[Scène: Chez Monica et Joey, Monica cuisine.]

Monica: Chéri ! Le dîner est prêt !

(Joey, dont le nouveau régime marche bien, il ne semble en effet peser que 170 Kg au lieu de 190 Kg, entre venant de la chambre.)

Joey (gros) : Qu’est-ce que mon petit chef m’a préparé ce soir ?

Monica: Ton plat préféré !

Joey (gros) : Oh, oh (il fait une petite pause à côté du frigo) des trucs frits avec du fromage !

Monica: Ouais ! Et beaucoup !

Joey (gros) : Merci chérie. Fais-moi un petit bisou. (Ils s’embrassent.) Voilà.

(Joey s’assoit.)

Monica: Voilà.

(Elle passe derrière lui, il essaye d’avancer sa chaise et elle le pousse un peu pour enfin arriver à la table.)

Joey (gros) : Voilà. (Il prend un morceau dans le plat.) Ca roule ?

Ending Credits

[Scène: Central Perk, Joey apporte du café à Phoebe.]

Joey: Tiens.

Phoebe: (lisant toujours la notice des médicaments) C’est pas vrai ! ! C’est une pilule qui fait effet pendant six heures ! ! (Elle regarde sa montre.) C’est fini ! Je suis sauvée ! Oh ! Quel soulagement !

Joey: Tant mieux pour toi !

Phoebe: Ca m’enlève un gros poids ! Regarde, (elle lit les effets.) pas de perte de cheveux, pas de boutons, pas de démangeaisons, je suis tellement heureuse ! Pas de perte de souffle, pas d’euphorie passagère—Oh.

End

Fan Club Français de Friends www.fanfr.com & Friends Generation 2