Fan Club Français de Friends

 

1994-2014
Friends a 20 ans !

Fan Club Friends TV
propose chaque semaine
une nouvelle vidéo inédite !

En savoir plus...

   
 
Scripts VF saison 9

Scripts saison 9 V.F.
901 902 903 904
905 906 907 908
909 910 911 912
913 914 915 916
917 918 919 920
921 922 923 924
Liste épisodes

 
 
    fanfr.com > scripts > saison9vf

    Script Saison 9 Episode 20

Générique

Titre US : The One With The Soap Opera Party
Titre FR : Celui qui allait à une soirée privée

Écrit par Andrew Reich, Dana Klein Borkow et Ted Cohen
Réalisé par Sheldon Epps
Transcrit par Eleonora , Pheeboh et Vanessa
Traduit par Guillaume Martin

Fiche détaillée et photos - Titres Saison 9 - Résumé de l'épisode - Script en anglais

Script V.F.

[Scène : appartement de Monica]

Joey : (il entre dans la pièce) salut, eh, vous faites quoi demain soir?

Chandler  : (feuilletant un journal) eh bien, attends voir...euh, je crois que je...oui, je m’endors devant la télé.

Joey  : écoutez ça, mon agent m’a filé six billets d’entrée pour aller voir une super pièce.

Chandler  : je pourrais tout aussi bien m’endormir devant une pièce.

Phoebe  : c’est quoi le sujet ?

Joey  : c’est l’histoire d’une femme seule sur scène intitulée « pourquoi tu ne m’aimes pas  : le voyage amer d’une femme à travers la vie »

Monica  : ça a l’air intéressant en effet!

Ross  : ouaih, c’est clair que ça  a l’air intéressant, je veux dire, écouter une femme se plaindre pendant deux heures, je peux pas dire qu’on puisse faire mi...(Ross commence à ronfler, faisant sembler de s’endormir)

Phoebe  : je sais, je sais, on a le droit de conduire, de voter, de travailler, qu’est ce que ces greluches veulent de plus ?

Joey  :je vous promets que vous allez bien vous amuser !

Ross :Quoi? Comment ça se fait que toi t’es pas obligé d’y aller?

Joey : j’aimerais bien pouvoir y aller mais je viens juste de me rendre compte que je dois être au boulot vraiment tôt le lendemain, donc, je peux pas y aller, mais vous savez quoi, prenez le billet restant et invitez qui vous voulez.

Chandler :(feuilletant un journal) voyons voir, qui est-ce que je hais?

Rachel : (se lève du canapé et se dirige vers la cuisine mais Joey lui barre le chemin) oh, désolé, oups, désolé.

Joey : (soulève Rachel et la met derrière lui pour qu’elle puisse avancer), hé oui, voilà.

Rachel : ooh...ooh...(silence) (Rachel gigote près de Joey) oh, ah...(silence) (s’adresse à Monica) je peux te poser une question ?

Monica : ouaih.

Rachel : tu crois que c’est possible que deux amis sortent ensemble et...et que personne n’en fasse tout un plat?

Monica : non, je pense pas que ça marche. Pourquoi ?

Rachel : pour rien.

Monica : non, non,  Rachel?

Rachel : ouaih

Monica : avec qui est-ce que tu veux sortir?

Rachel : (avec une voix aigue) personne, oublie ce que je viens de dire !!

(Monica montre Joey du doigt, Rachel se tourne et le voit

Rachel : (gigotant et murmurant) peut-être.

Monica : (murmurant) tu peux pas faire ça!

Rachel : (murmurant) Pourquoi? (Monica gesticule en marmonnant quelque chose qui commence par “parce que” ) Sérieusement, je vois pas pourquoi tu dis ça.

Monica : viens dans l’entrée.

[Scène : dans l’entrée]

Monica : tu veux sortir avec Joey?

Rachel : Ouaih! Tu sais, depuis que j’ai rêvé de lui, je n’arrive pas à me le sortir de la tête ! Et puis pourquoi en faire toute une montagne, les gens le font tout le temps!

Monica : Quels gens? Qui est ce que tu connais qui sont amis et qui sortent ensemble juste pour s’amuser?

Rachel : Ok, ce qui me vient à l’esprit, là tout de suite... Don and Janet.

Monica : Qui ? Mais c’est qui?

Rachel : des collègues de bureau.

Monica : les deux?

Rachel : non, l’un deux seulement...

Monica : Lequel?

Rachel : je sais pas, j’ai dit quels prénoms déjà?

Monica : Rachel, les choses peuvent devenir très très compliquées.

Rachel : bon, bon, ça va, t’as raison, je ne ferai rien avec Joey, je pensais juste qu’on (Joey entre dans l’entrée) Ok donc faut mettre de tasses d’estragon, 500 g de levure et un oignon rouge? (Joey entre dans son appartement)

Monica : mais tu cuisines quoi ?!

Opening credits

[Scène : au Central Perk, Ross entre]

Ross : Salut!

Monica : Salut!

Chandler : Salut!

Ross : Hé,les gars, vous allez pas me croire si je vous dis ce que je dois faire pour le travail aujourd’hui.

Chandler : oui, mais , Ross tu as choisi une carrière où tu parles des dinosaures.

Ross : (couvre le visage de Chandler avec sa main, comme pour faire croire qu’il n’est pas là) (s’adresse à Monica) deux professeurs intègrent notre département et je dois les rencontrer pour leur faire visiter la campus.

Monica : Qu’est ce qu’il y a de si mauvais là dedans ?

Ross : c’est juste que je sais que ça va être deux  vieux portant des vestes de tweed avec les coudes en daim.

Monica : (lui tapotant le coude avec son doigt) Ross ?

Ross : (regardant son coude, où il y a du daim) Ce n’est pas du daim.

(Une femme entre)

Charlie : (s’adresse à Gunther) excusez-moi, je cherche quelqu’un. Vous ne connaissez pas par hasard quelqu’un du nom de  Ross Geller?

Gunther : Non.

Ross : Hi, hi, je suis Ross Geller.

Charlie : Oh, bonjour. Je suis professeur Wealer.

Ross : Oh, oh, c’est c’est très bien.

Charlie : c’est... enchanté! Merci beaucoup pour prendre le temps de me faire visiter le campus.

Ross : Oh, pas de problème, je veux dire, si je ne faisais pas cela, je serais à la salle de sport, faisant de la muscul.

Monica : (à Chandler) est-ce qu’il va nous présenter?

Chandler : (à Monica) Non, je pense que nous sommes plus que des silhouettes floues pour lui maintenant.

Charlie : et au fait, j’ai beaucoup aimé votre article sur la relation entre l’isolation géographique et la mutagénèse rapide

Ross : Oh, ha, ça m’a pris juste une minute.

Monica : (à Chandler) je te parie vingt dollars qu’ils se marient dans le mois.

Ross : (frappant Monica avec sa mallette) (à Charlie) on devrait peut être y aller , oui, parce que nous avons beaucoup de choses à découvrir

Charlie : Oh, euh, n’y a- t- il pas un autre professeur censé nous rejoindre?

Ross : je ne crois pas non.

Charlie : si, j’en suis sûre, professeur Spafford de l’université Cornell?

Ross : Oh, eh bien, il est apparemment en retard et la règle dans ma classe est  « si tu ne peux pas être à l’heure, alors ne viens pas du tout »,  (silence) Une option dont se servent  beaucoup d’étudiants  (silence) On y va?

Charlie : vous ne pensez pas qu’on devrait l’attendre?

Ross : vous savez quoi, c’est un grand garçon, je suis sûr qu’il nous trouvera, ok?

Professor Spafford : Professeur Geller?

Ross : Oh, zut!

[Scène : appartement de Joey]

(Rachel entre dans la pièce et interroge le répondeur)

Jane : (du répondeur) salut c’est  Jane Rogers, je suis impatiente d’aller à ta soirée aujourd’hui. Ecoute, j’ai oublié ton adresse, tu peux ma rappeler?Merci, bye.

Joey : (entre dans la pièce) salut!

Rachel : salut!

Joey : qu’est- ce- qui se passe?

Rachel : c’est vraiment dommage que tu ne puisses pas aller à cette pièce de la femme seule ce soir.

Joey : Oh, j’aimerais beaucoup y aller, mais je dois me lever si tôt le lendemain et donc, tu vois, tu me connais, le travail passe avant.

Rachel : Oh, ouaih, ouaih, ouaih... (elle met le répondeur en marche)

Message : « salut Joey, c’est Jane Rogers, je suis impatiente d’aller à ta soirée » (Joey est vexé et l’arrête)

Joey : (crie) qu’elle est stupide cette Jane Rogers!!

Rachel : (en colère) donc tu as une soirée ??

Joey : en quelque sorte... quelque chose pour les gens de jours de notre vie.

Rachel : et tu n’allais pas nous le dire? Comment tu pensais t’en tirer, hein?

Joey : je le fais tous les ans.

Rachel : tu fais ça tous les ans??

Joey : je ne devais pas te dire ça!! Je suis encore plus stupide que Jane Rogers!!

Rachel : Oh, c’est pour ça que tu as dégoté des billets pour cette pièce, tu voulais te débarrasser de nous??

Joey : ouaih...

Rachel : et l’année dernière c’est pour ça que tu nous as envoyés dans ce restaurant médiéval?

Joey : ouaih...

Rachel : OH! Et l’année précédente, quand tu as organisé cette visite nocturne de l’usine de boutons ?

Joey : (avec le sourire) j’arrive pas à croire que vous l ’ayez gobée celle là!

Rachel : Joey, pourquoi tu nous invites pas à tes soirées?

Joey : toi ça va, ok? Mais tous les autres se comportent comme des idiots quand il y a des gens célèbres!

Rachel : Eh bien, tu viens juste de m’inviter...!

Joey : (parlant fort) s’il te plait, j’essayais juste d’être gentil, tu es la pire!

Rachel : Oh, allez Joey! S’il te plait, s’il te plait ! , laisse moi y aller, je me comporterai bien, je te le promets! Je me comporterai bien! S’il te plait, s’il te plait, s’il te plait...

Joey : Ok, ok! Bon ça va! Tu peux venir, mais ne le dis à personne d’autre. C’est là haut sur le toit à 20h.

Rachel : (criant et sautant comme un enfant) OH, une soirée de soap opéra sur le toit!! Je vais à une soirée de soap opera sur le toit!! Oh mon dieu, oh mon dieu!! (se rendant compte de son comportement) c’est plus fort que moi!

[Scène : Ross, Charlie et Professor Spafford sont assis dans un  restaurant]

Professor Spafford : (parlant très lentement) et ensuite ma femme et moi sommes allées faire une croisière dans les îles Galapagos. Il y a avait un buffet de fruits de mer à n’en pas croire vos yeux. Il y avait des coques, des moules,  des huîtres ainsi que du crabe, du crabe concassé, du crabe blanc, du crabe géant. C’est dommage que je sois allergique aux coquillages.

Ross : (qui s’ennuie, essaie d’éviter la conversation en parlant à Charlie) Où avez-vous obtenu votre diplôme?

Professor Spafford : et je ne suis pas seulement allergique à cela.

Ross : (à Charlie) oh, c’est pas fini!

Professor Spafford : je suis aussi allergique aux cacahuètes, aux noix de cajou, et aux amandes, et aux avelines...

Ross : donc en fait toutes les noix?

Professor Spafford : bizarrement... non.

Charlie : il s’amuse à jouer avec le mot “bizarre”.

Professor Spafford : excusez-moi un instant je dois me rendre aux toilettes. (il s’en va)

Charlie : Oh mon dieu!!

Ross : j’ai perdu goût à la vie.

Charlie : laissons le en plan!

Ross : quoi?

Charlie : allez, il est encore aux toilettes! Je vous en prie!

Ross : Oh... ok, bon.  Mais... euh... j’ai juste une question pour vous, euh... (imitant Professor Spafford) quand nous sortirons, devrons nous marcher, courir, allègrement ou nonchalamment...

Charlie : ça suffit, ça suffit! Il parle lentement mais il peut pisser vite! Allez, on y va!! (ils courent vers l’extérieur)

[Scène : appartement de Monica et Chandler]

Ross : (entre avec Charlie) Oh, salut! Je vous présente Charlie! Charlie, c’est Phoebe et voici ma soeur Monica.

Phoebe : salut!

Ross : ouaih,  Charlie va intégrer mon département.

Phoebe : Oh, vous êtes paléontologue, aussi! (silence) Oh, ok, alors que pensez-vous de la nouvelle théorie  de Ranion sur les bigarrures des espèces dans les arthropodes segmentés?

Charlie : Eh bien, je pense qu’il est un peu en dehors du sujet, mais il a quand même quelque bonnes idées...

Phoebe : Ah, ah.

Charlie : (son téléphone sonne) Oh, je suis désolée. Il faut que je réponde. Excusez-moi. (elle s’isole pendant un instant)

Ross : (à Phoebe) la théorie de Ranion sur la bigarrure des espèces?

Phoebe : ouaih, j’ai vu un article sur ta table et j’ai mémorisé le titre pour t’épater!

Monica : (à Ross) donc, vous vous êtes bien amusés tous les deux?

Ross : Oh oui, elle est géniale! Je veux dire, on a tellement de choses en commun, et elle est cool, et drôle...

Monica : et je sais pas si t’as remarqué mais elle est aussi  (tout fort) hyper sexy!! (Charlie la regarde) salut!

Rachel : (entre portant un peignoir) salut... salut tout le monde! écoutez, vous savez quoi? Je ne me sens pas très bien. Je pense que je ne vais pas aller voir la pièce.

Ross : ah bon? Qu’est ce que, qu’est ce qui ne va pas?

Rachel : j’en sais rien! Mais je crois que c’est plutôt grave! Oh, tu sais... je regardais ce programme à la télé ce matin à propos de... la maladie de Newcastle... et je pense que je l’ai attrapée!!

Charlie : Oh, la maladie de Newcastle est une sécrétion qui porte un virus qui affecte seulement les poules et ...autre volaille.

Rachel : ... Ok, qui c’est ça?

Ross : je suis désolé Rachel, jete présente Charlie Wealer, une collègue.

Rachel : Oh, salut! Je vous serrerais bien la main mais ... je ne suis pas sûre que vous ayez envie d’attraper ma maladie de la poule!

Monica : hé, Rachel, je peux-je peux te voir un instant?

Rachel : bien sûr! (Monica la prend à part) Oh...

Monica : tu n’es pas malade!

Rachel : quoi? Mais si!

Monica : Ok, alors, pourquoi est-ce que tu es... (elle ouvre son peignoir qui révèle une robe de soirée noire) si élégante??

Rachel : quand tu es malade, tu fais ce que tu peux pour te sentir mieux! (elle ferme son peignoir)

Monica : tu veux juste rester à la maison pour draguer Joey!

Rachel : Oh, non, non! Je t’ai entendue, ce n’est pas du tout ce que tu crois!

Monica : Ok, qu’est ce que c’est?

Rachel : Ok! (murmurant) Joey a une soirée secrète pour jours de notre vie là haut sur le toit et il vous a envoyés voir la pièce pour se débarrasser de vous!

Monica : (fort) QUOI?

Ross : (les regarde) qu’est ce que, qu’est-ce qui se passe?

Monica : Joey a une soirée secrète pour jours de notre vie là haut sur le toit!

Rachel : et il ne voulait pas que vous le sachiez mais je suis venue ici pour vous le dire!!

Charlie : je pensais que tu étais venue pour nous dire que tu étais malade.

Rachel : Ok professeur ou détective?

Phoebe : Joey a une soirée et il n’avait pas l’intention de nous inviter?

Rachel : ouaih, et il fait ça tous les ans! C’est pour ça qu’il nous envoie voir cette pièce! C’est pour ça qu’il nous a envoyés dans ce restaurant médiéval et dans cette usine de boutons!

Phoebe : et cette visite horrible du musée!

Ross : Non, c’est moi qui l’avais organisée...

(Joey entre, il porte un peignoir)

Joey : ( l’air fatigué) salut tout le monde, je m’en vais. Amusez- vous bien.

Phoebe : nous sommes au courant pour ta soirée Joey.

Joey : quelle soirée?

Monica : C’est terminé ! Enlève ton peignoir!

Joey : ( l’air perplexe, il ouvre son peignoir) Ok... eh bien...

Tout le monde : Non!! Couvre- toi!!

Joey : (à Charlie après s’être couvert) enchanté! (Charlie fait un signe hésitant de la main et Joey part)

[Scène : le toit]

Joey : (à ses invités) salut! salut! Content que vous ayez pu venir (serre la main à un homme) merci d’être venu.

Monica : oh mon dieu! Kyle Lowder!

Kyle Lowder : (à Monica) salut. (continue de marcher)

Monica : (crie ) je t’aime!

Joey : Hé, c’est pour ça que je ne t’ai pas invitée. Il faut que tu te calmes, d’accord... va te chercher quelque chose à boire...

Monica : oh ouaih  qu’est ce que tu veux – mes inhibitions ont diminué.

Phoebe : salut!

Monica : (tout excitée) oh mon dieu, t’arrives à croire qu’on soit entourée par tout ce monde? J’arrive à peine à me contrôler.

Phoebe : Monica, tu pourrais peut être te rappeler que tu es mariée. Au fait où est Chandler? (regarde autour d’elle)

Monica : (choquée) oh mon dieu! Chandler!

[Scène : au théâtre. Chandler est assis au premier rang qui aurait dû être rempli et regarde autour de lui nerveusement]

Chandler : mais où sont-ils tous passés?

(Les lumières s’éteignent et Chandler essaie de s’en aller mais la femme aigrie entre sur scène et commence à crier. Il change donc vite d’avis et se rassoit)

La femme aigrie : (crie) pourquoi est ce que tu ne m’aimes pas?! Chapitre un : mes premières règles.

[Scène : le toit, Rachel parle à un homme qui lui tend un mouchoir avec une inscription]

Monica : (à Rachel) Hey! Joey a dit aucun autographe! Mais si elle en obtient un, moi aussi. Et pas de sornettes du genre « meilleurs vœux ». Je veux de « l’amour ».

Rachel : Ok en fait Mon, Matthew m’a donné son numéro de téléphone.

Monica : Oh non! Si j’avais su que je viendrais à cette soirée je ne me serais jamais mariée!

Matthew Ashford : J’ai été ravi de te rencontrer Rachel.

Rachel : Enchantée de t’avoir rencontré.

Matthew Ashford : appelle moi.

Rachel : Ok

(Matthew part)

Monica : (crie) on va le faire!!

Monica : (à Rachel) regarde toi avec tous ces types!

Rachel : ouaih!

Monica : je suppose que tu as oublié Joey?

Rachel : ouaih, eh bien, je suppose que j’ai oublié Joey et que toi c’est clair que tu as oublié Chandler!

Monica : s’il te plait.. Chandler l’amour de ma vie... (à ce moment-là un home vêtu d’un pantalon en cuir passe)... oooh un pantalon en cuir! pitié! (suit l’homme en pantalon de cuir)

(Coupure pour montrer Ross et Charlie)

Ross : (à Charlie) donc, eh... ça va sans doute être dur pour toi de quitter Boston, hein?

Charlie : en fait,  je suis contente de partir... je viens de rompre avec quelqu’un.

Ross : Ooh... c’est si triste... quand même, ça ne doit pas être facile pour toi de quitter Harvard? En particulier après avoir travaillé avec un prix nobel comme Albert Wintermeyer?

Charlie : en fait, c’est avec Alby que j’ai rompu.

Ross : tu ... tu es sortie avec Albert Wintermeyer?

Charlie : ouaih...

Ross : ... et tu l’appelais Alby!? (il rit) c’est comme  ... comme appeler Albert Einstein... euh... Alby...

Charlie : ouaih, eh bien, c’est un homme brillant.

Ross : ah bon, tu crois? Je veux dire, tu es sortie avec un type qui a multiplié par dix l’adéquation de la datation du carbone !

Charlie : oui! Et bien que ce soit ce qu’on recherche chez un petit ami, il avait beaucoup de problèmes...

Ross : (très interessé) Oh! Du genre?! (Charlie le regarde confuse, mais sourit) Oh je suis désolé, je ne veux pas être indiscret... c’est seulement que c’est ce que les gens vivent quand ils regardent “accès à Hollywood”.

Charlie : Ok, tu veux des ragots? Alby n’était pas sûr de lui. Je veux dire, il était très intimidé par le type avec qui je sortais avant de le rencontrer.

Ross : qui peut intimider quelqu’un qui a remporté le prix nobel?

Charlie : Un type qui en a gagné deux.

Ross : (un peu surpris) deux? quooi...? Ne me dis pas que tu es sortie avec Benjamin Hobart ?

Charlie : si... pendant trois ans.

Ross : oh mon dieu! Es-tu déjà sortie avec quelqu’un qui n’avait pas gagné de prix nobel?

Charlie : (sourit et réfléchit un instant)... non... mais il y a eu mon premier petit ami  Billy.

Ross : ah oui? Pas de, pas de prix nobel pour lui?

Charlie : non, mais il vient en fait de remporter la bourse de génie McArthur.

Ross : ahh... ahh... quel ringard! Du vin? (prend les deux verres à moitié plein et s’en va vers le comptoir)

Phoebe : Hé Ross!

Rachel : comment ça se passe avec Charlie?

Ross : (avec sarcasme) Oh génial! Après que j’ai terminé de boire mon vin je vais aller me faire sauter... euh la minuscule  cervelle.

Phoebe : Oh, qu’est ce qui se passe?

Ross : elle.. elle sort uniquement avec des types qui ont gagné des  prix nobel. Oh c’est pas vrai, au restaurant chinois aujourd’hui, j’ai mis deux baguettes dans la bouche et j’ai fait semblant d’être un mammouth laineux.

Rachel : j’ai toujours adoré faire ça!!

Ross : bien sûr, ton cerveau est plus petit que le mien!! (Rachel acquiesce) zut, je ne peux pas rivaliser avec les types avec lesquels elle est sortie, ils ne sont pas de mon niveau! Oh c’est pas vrai!

Phoebe : T’as fait pire?

Ross : oh, bien pire, bien pire. J’ai fait mon imitation de Joan Rivers en tant qu’une des premières amphibies... (fait des gestes et dit avec une voix d’imitation) « on peu marcher »? (Phoebe commence à rigoler) Oh, tu... aimes ça?

Phoebe : (rigolant toujours) Non. (montre Rachel du doigt qui met deux pailles dans sa bouche et qui ressemblent à deux défenses de mammouth)

Ross : quoi? (se retourne pour regarder Rachel)

Rachel : allez! Je pense que c’est drôle! (Ross part)

[Scène : Chandler au théâtre]

La femme aigrie : eh bien, je parie que vous êtes tous en train de penser,  « maintenant ce serait le bon moment pour un entracte », hein?

Chandler : (à lui-même) oh oui, tu m’étonnes, oui!!

La femme aigrie : (criant maintenant) eh bien, vous n’en aurez pas! Parce que dans la vie il n’y pas d’entracte. Chapitre 7 : le divorce est un mot de cinq lettres. (se tenant maintenant devant Chandler et se baissant en avant presque à sa hauteur comme si elle lui parlait criant encore plus fort) comment a-t-il pu me quitter?!?!

Chandler : je ... je n’en sais rien... vous avez l’air adorable.

[Scène : le toit, Joey marche en direction de Ross]]

Joey : hé, Ross, voici une des mes co-stars, Dirk. (à Dirk) Dirk, c’est un de mes meilleurs amis, Ross (Ross et Dirk se serrent la main)

Ross : enchanté.

Dirk : Hé ! Vous êtes dans quelle émission?

Ross : Oh, je ne suis pas acteur, je suis professeur de paléontologie.

(Dirk est confus)

Joey : c’est une science.

Dirk : Oh! Hé eh bien écoute, je joue un scientifique dans jours . Et mon personnage vient de remporter le prix nobel.

(Ross a l’air irrité entendant que même le personnage de  Dick  a remporté un prix Nobel )

Joey : Hé Ross, écoute, Dirk se demandait,  la femme qui est venue avec toi, vous êtes ensemble ou...

Ross : Oh, eh bien, non, mais , elle ne sort qu’avec des types très très intelligents.

Dirk : Hé, j’ai eu 690 à mes tests d’entrée à l’université.

Ross : je suis prems avec ça.

(coupure pour montrer  Monica en train de soulever sa chemise, montrant son soutien gorge. Un acteur est à côté d’elle, un stylo à la main.)

Monica : c’est ça, signe sur le soutien gorge (ce que fait l’acteur).

Joey : Monica!

Monica : ne t’inquiète pas Joe, je ne viendrai pas l’an prochain!

(Joey, résigné, se dirige vers la table de Rachel)

Joey : (à Rachel) qu’est ce que t’as ici?

Rachel : seulement quelques jeunes hommes m’ont donné leur numéro de téléphone.

Joey : Ah, fais voir! (elle lui tend une pile de mouchoirs) waouh, ça fait beaucoup d’hommes! Es-tu une petite garce?

Rachel : (voix de personne qui a trop bu) je crois que oui.

Joey : (feuilletant les mouchoirs) laisse moi voir s tu as mon approbation pour ces clowns. Ce type est mal fringué (le met de côté). Ce type est canadien (le met aussi de côté). Et ce type est dans une secte, ça  va te coûter 5000$.

(Rachel est perplexe)

Joey : (mettant de côté tous les mouchoirs restant) on passe, on passe, euh, on passe encore et encore...

Rachel : (prenant les mouchoirs) pourquoi, mais pourquoi, qu’est ce qui ne va pas avec ces types-là?

Joey : rien de très important, c’est juste que tu vois, ils ne sont pas assez bien pour toi, et tu mérites ce qu’il y a de mieux.

Rachel : Joey, t’es trop mignon,

Joey : c’est vrai. Mais tu sais quoi, ça ne fait rien car je sais déjà avec qui tu vas rentrer à la maison ce soir.

Rachel : qui (elle regarde autour d’elle)?

(Joey bouge pour que  Rachel s’appuie sur lui. Elle le fait.)

Joey : Moi.

Rachel : (surprise) quoi? (avec un sourire nerveux) vraiment?

Joey : oui, parce que nous vivons ensemble, c’est une blague!

Rachel : Oh! zut, j’avais pas compris! (ils se tapent dans la main)

Joey : j’avais cru comprendre.

Rachel : Oh, très drôle... Joey.

(Joey part. Rachel avale ce qui reste de sa boisson et fait une grimace.)

(Chandler entre)

Chandler : (à Monica) donc, tu as aimé la pièce?

Monica : oh mon dieu, chéri, je suis vraiment vraiment désolée.

Chandler : eh bien, tu devrais l’être. Tu as manqué les trois heures les plus puissantes dans l’histoire du théâtre.

Monica : t’as vraiment aimé?

Chandler : Oh ouaih! D’abord j’ai détesté, pourquoi j’aurais pas détesté, parce qu’en tant qu’homme j’ai été entrainé(ton de la femme aigrie)  à ne pas écouter! (silence) mais après le chapitre 16 : “grosse, célibataire et prête à se mélanger", j’ai été séduit.

Monica : Oh vraiment!

Chandler : Oh ouaih, j’avais aucune idée du fabuleux voyage que tu avais traversé en tant que femme ! raconte moi tout à propos de tes premières règles !

Monica : Non!

Chandler : quelqu’un a signé sur ton soutien gorge?

Monica : donc je les ai eues quand j’avais 13 ans...

[Scène : au comptoir. Ross est assis, il boit. Phoebe s’approche de lui.]

Phoebe : Hé Ross! Donc écoute, en ce qui concerne ta relation avec la fille dinosaure, tu vas laisser quelques gagnants de prix nobel te faire peur? Qu’est ce que c’est, ce bout de papier?

Ross : c’est un prix de  1 000 000$ .

Phoebe : vas chercher Charlie! Ce que je  veux dire c’est que, ok, elle est sortie avec eux, mais elle a aussi rompu avec eux. Peut être qu’elle cherche à, tu vois, le remplacer par un type normal qui a un doctorat.

Ross : ouaih, peut être. C’est vrai que J’ai ma carrière devant moi. Eh oui, je peux toujours gagner un prix nobel. Bien que les deux derniers articles que j’ai écrits aient été vivement critiqués.

Phoebe : tu es bien plus qu’un simple cerveau! Tu es doux, gentil et drôle...

Ross : et sexy.

Phoebe : ok, bon, laisse lui la chance de voir tout ça!

Ross : ouaih, t’as raison, merci Pheebs, je vais la trouver.

Phoebe : génial! Ah,  hé, j’ai trouvé que ton article sur l’équilibre ponctué dans l’ère devonienne était top!

Ross : arête de fouiller dans mes affaires (il s’en va)!

(Rachel s’approche de Monica)

Rachel : (à Monica) salut!

Monica : salut!

Rachel : je suis juste venue te dire que j’ai changé d’avis : je vais le faire, je vais embrasser  Joey.

Monica : Non, tu peux pas faire ça! Des amis ensemble, c’est pas une bonne idée.

Rachel : s’il te plait, et toi et Chandler alors?

Monica : c’est différent, j’étais ivre et stupide!

Rachel : eh bien moi aussi (se montre du doigt)!

Monica : et qu’en est- il de tous les types qui t’ont donné leur numéro de téléphone? Pourquoi t’embrasserais pas l’un d’entre eux?

Rachel : je pourrais, je pourrais, mais je ne veux pas! C’est Joey que je veux embrasser!

Monica : très bien (hausse les épaules). Je pense que c’est une grosse erreur mais c’est ta décision.

Rachel : (silence) je vais le faire.

Monica : et je ne peux pas t’arrêter.

Rachel : Non.

(Rachel va à la recherché de Joey. Elle les voit lui et Charlie en train de s’embrasser passionnément.)

Ross : (à Rachel) Hé Rachel, t’as pas vu Charlie?

(Rachel se tient là et regarde Joey et Charlie sans rien dire. Après un instant, Ross se tourne et les voit)

Ross : je suis plus futé que lui!

Générique de fin

[Scène : le théâtre. Monica, Phoebe et Chandler sont assis au premier rang]

Phoebe : Hé, merci beaucoup pour ces billets, Chandler.

Chandler : Oh eh bien, c’était vraiment une bonne expérience pour moi, et je voulais la partager avec vous.

Monica : Oh, tu es merveilleux.

La femme aigrie : pourquoi tu ne m’aimes pas! Chapitre un : mes premières règles.

Chandler : j’arrive pas à croire que vous ayez gobé ça, profitez de votre mort lentement...  (il s’enfuit).

Fin

Fan Club Français de Friends www.fanfr.com & Friends Generation 2